Posséder une œuvre d’art est une grande chance cependant on ne sait pas forcément comment la mettre en valeur. Certains objets de collection brillent quand ils sont accrochés à un mur et d’autres resplendissent lorsqu’ils sont installés au centre d’une grande salle. Peinture, mobilier ou sculpture, voici quelques astuces pour les mettre en valeur.

La maison n’est pas musée d’objets d’art

L’estimation d’objets d’art est une étape fondamentale avant d’en installer à son domicile. Les professionnels en antiquités expertisent la valeur d’un bien artistique et apportent des conseils sur l’emplacement parfait pour le magnifier. La sobriété est toujours de mise pour ce type de décoration. Trop d’œuvres réunies au sein d’un même espace nuit à la lisibilité générale et donne une impression d’accumulation. Toutes les pièces de collection doivent disposer de suffisamment de place autour d’elles. Maintenir 20 à 30 centimes d’écart entre les tableaux et quelques centimètres entre chaque objet ancien est essentiel. L’harmonie des couleurs, des sujets, des styles et des époques doit aussi être préservée afin que les œuvres cohabitent les unes avec les autres avec élégance.

Tableaux et art mural

Les propriétaires de tableaux de maîtres, mais aussi de tapisseries anciennes, doivent les installer sur un mur proportionnel à leur taille et à la superficie de la salle. Pour admirer une œuvre dans sa globalité, il faut pouvoir la regarder dans son ensemble, avec un peu de recul, et avoir la possibilité de s’en approcher afin d’apprécier ses détails. Ainsi, une grande peinture ou une tapisserie imposante s’accroche dans une grande pièce telle qu’un salon tandis qu’un petit tableau ou une estampe japonaise pourra être installé dans un bureau ou dans un couloir, car la distance entre la personne qui regarde et l’œuvre peut être moindre que pour une toile immense. Une suspension à hauteur d’yeux est de rigueur pour les œuvres installées dans un espace réduit. Elles peuvent être positionnées plus bas, à un mètre du sol environ, lorsqu’elles s’exposent dans une grande salle et s’il est possible de s’asseoir face à elles.

Mobilier d’art

L’art mobilier tels que les vases chinois, les consoles anciennes et autres vaisseliers doivent être mis en scène au sein d’une salle. Réfléchir à leur emplacement est essentiel car le meuble doit être accessible sans risquer d’être abîmé par la circulation des occupants de la maison. Placé au centre d’un mur, loin des portes et des axes de déplacements, un secrétaire paré d’ivoire resplendira. Quant à l’argenterie et aux assiettes en porcelaine, mieux vaut les mettre en hauteur, sur un meuble doté d’une vitrine ou bien les exposer sur un mur, posées sur des attaches ou de petites étagères. Ce système évite les accidents tout en permettant de contempler ces objets précieux et si délicats.

Sculptures et antiquités

Les arts asiatiques, grecs et romains ont beaucoup développé la sculpture ornementale. Ce type de pièces de collection remontant parfois à la préhistoire se développe aussi à l’ère contemporaine dans des créations figuratives et abstraites de grande envergure. En fonction de son format, de son matériau et de son thème, il faudra placer la sculpture à différents endroits de la maison. En effet, certains sujets exigent que l’on puisse faire le tour de l’objet tandis que d’autres non. Ainsi, un buste, en bronze ou en marbre, s’installe idéalement sur le meuble ou sur un socle à hauteur d’yeux et contre un mur, dans une grande salle ou bien dans une belle entrée. Les statues modernes et antiques sont conçues pour être vues à 360°. Aussi, elles demandent à être placées au cœur d’une salle, sur un socle éventuellement, pour être admirées sous tous les angles. Les plus fragiles doivent être mises dans une vitrine pour réduire les risques d’accidents sans limiter la visibilité.

Parmi la profusion d’œuvres à collectionner, il est difficile de savoir où placer chaque élément. Le type d’objets à exposer est un critère déterminant cependant, il ne faut pas négliger la fragilité des pièces elles-mêmes. Si la lumière naturelle est essentielle pour mettre en valeur une sculpture en pierre ou un vase Second Empire, les tapisseries et les peintures peuvent perdre leur éclat quand elles sont éclairées en permanence. Le mobilier en bois souffre aussi de ce type d’exposition prolongée ainsi que de l’humidité de la maison. Ainsi, l’emplacement parfait peut nuire à la conservation. Il faut donc, avec l’aide d’un professionnel, déterminer le juste milieu pour profiter comme il se doit de la beauté de ses objets précieux sans avoir à les restaurer de sitôt.