Le dernier acte d’une rénovation interne est la peinture des murs. Cette opération est fondamentale pour donner aux pièces l’atmosphère et le caractère souhaités, le choix de la peinture à utiliser est donc particulièrement important. Très souvent, pour les murs intérieurs, on choisit la peinture à base d’eau, qui représente à bien des égards la solution la plus avantageuse. Il existe cependant différents types de peintures à base d’eau.

Qu’est-ce que la peinture à l’eau ?

Les peintures sont composées d’un mélange de 3 éléments. Les peintures à base d’eau conviennent à pratiquement tous les types de substrats et se caractérisent par l’utilisation de l’eau comme diluant. Avant utilisation, ils doivent être dilués dans une quantité d’eau généralement comprise entre 20 et 40 %. En général, les résines acryliques sont utilisées comme liants et peuvent être achetées dans la couleur choisie, définie par le tintomètre. L’utilisation de l’eau comme diluant entraîne cependant leur détérioration en quelques mois, de sorte qu’ils ne peuvent être stockés au-delà de cette période. Ces peintures sont généralement très opaques, durables et lavables, mais selon les additifs ajoutés à leur composition, elles prennent des caractéristiques différentes. Il est donc possible de trouver sur le marché différents types de peintures, adaptés aux besoins des environnements à traiter.

Peinture à l’eau respirable

La peinture à base d’eau respirable contient des émulsions spéciales dans sa composition qui la rendent perméable à la vapeur et très respirante. Il peut ainsi être utilisé pour peindre des environnements à forte formation de condensation, tels que les salles de bains et les cuisines, où la présence excessive d’eau au fil du temps contribue à la détérioration des murs et des plafonds. Le composé contient également des biocides spéciaux qui aident à prévenir la formation de moisissures malsaines.

Peinture à l’eau anti-moisissure, anti-condensation et thermo-isolante

La moisissure est l’une des principales causes d’allergies et de maladies respiratoires. Ils se forment en particulier dans les environnements très humides et mal ventilés comme les toilettes aveugles. Pour surmonter ce problème, il est possible d’utiliser une peinture anti-moisissure à base d’eau, qui limite la formation de condensation et la prolifération des moisissures qui en résulte. Ces peintures contiennent également des substances fongicides qui contrecarrent la reproduction des bactéries. Les peintures anti-condensation et calorifuges peuvent également aider à lutter contre les moisissures qui se forment dans les environnements où il y a beaucoup de condensation. Dans ce cas, cependant, le problème peut être prévenu plutôt que combattu après sa formation. La peinture à l’eau anticondensation est enrichie de microsphères creuses en verre ou en céramique qui, en rompant la conductivité thermique de la peinture, neutralisent les ponts thermiques. Ces microsphères créent une sorte de palier qui limite la différence de température entre l’environnement et les parois froides. La peinture à l’eau thermo-isolante convient donc au traitement des murs bordant l’extérieur, où la différence de température entre l’intérieur et l’extérieur, surtout la nuit et en hiver, favorise la formation de condensation.

Peinture à l’eau lavable et super lavable

Pour la rendre lavable, la peinture à base d’eau est additionnée d’un film de surface qui ferme les pores et protège la finition de l’eau. C’est une peinture très dense et opaque qui peut être lavée avec des pinceaux ou des chiffons humides. Par rapport à la peinture à l’eau respirante, elle est moins perméable à la vapeur et à l’eau, elle ne convient donc pas aux environnements humides, mais peut être utilisée dans les salles de séjour et les chambres à coucher où il est très important de préserver la propreté des surfaces. L’ajout de plus de dioxyde de titane, ainsi que l’utilisation d’émulsions acryliques au lieu de vinyle, conduit à la formation de la peinture à l’eau dite super lavable, encore plus dense et plus opaque. Ses caractéristiques lui permettent de résister à un frottement encore plus intense du chiffon humide pour le nettoyage, il est donc également adapté à la peinture des murs extérieurs.

Assainissement et désinfection de l’hydropeinture

Ce type de peinture, comme la peinture générique, est toujours à base de résines acryliques et est très opaque et lavable. Mais le plus, dans sa composition, c’est qu’il présente des substances antibactériennes à libération lente qui contribuent à assainir l’environnement. Ils sont largement utilisés dans les bâtiments publics et dans les écoles en particulier, mais ils ne peuvent pas être utilisés dans les maisons ordinaires. Au contraire, ils sont particulièrement utiles pour les maisons habitées par des personnes allergiques. Certaines compositions permettent également de réduire les polluants et de diminuer la présence de formaldéhyde dans l’environnement jusqu’à 80 %.