L’aménagement et le raccordement des récents gadgets high tech en électroménagers sont des procédures à ne pas prendre à la légère vu leurs caractéristiques assez complexes. En effet, la pose des électroménagers doit suivre des étapes bien précises afin d’éviter un fâcheux faux pas. Mais, comment mettre en place son électroménager dans sa cuisine ?

Quel look pour la cuisine ?

Le premier point à étudier est le look à aborder pour la cuisine, et cela avant de commencer un quelconque aménagement. Quel est le style de cuisine qui vous plaît ? Quel électroménager choisir ? Pour ce faire, on peut s’appuyer sur les tendances du moment avec le total look en blanc ou le style chromé.

Une fois le look choisi, il faudra répondre à la question des appareils encastrables ou des modèles en pose libre pour être indépendant durant leur usage. Les réponses obtenues serviront pendant l’achat et l’installation de l’électroménager.

L’agencement, un moyen d’avoir une cuisine fonctionnelle et pratique

Pour une cuisine, il existe de nombreuses alternatives, car c’est une pièce où l’on se déplace fréquemment. On note une bonne cuisine quand la circulation au niveau des différents pôles devient facile. Ces pôles d’activités sont généralement :

  • le secteur froid accueillant le congélateur et le réfrigérateur ;
  • le lavage avec le lave-vaisselle et l’évier ;
  • le point cuisson caractérisé par le four, la plaque de cuisson ainsi que le micro-onde.

Ces trois pôles devront présenter une certaine limite et une distance dite raisonnable pour que les déplacements inutiles ou les accidents domestiques soient réduits. Ainsi, mettre en place un électroménager est un processus qui devra répondre aux besoins en cuisine. De plus, le choix de l’équipement dépend également de la taille de la pièce et des habitudes en cuisine.

S’adapter à la morphologie de la cuisine

En fonction du type de cuisine, l’intégration de l’électroménager s’appuie sur le triangle d’activité.

La cuisine linéaire

La cuisine linéaire est caractérisée par une grande longueur et une petite largeur. Des deux côtés du mur, on peut aménager un espace de rangement d’une part et de l’électroménager de l’autre partie du plan. Par contre, on a la possibilité d’opter pour deux pôles d’activités d’un côté et d’un simple pôle de l’autre.

La cuisine en U ou en L

Dans l’objectif de réduire les déplacements sur la partie latérale, la cuisine en U ou en L est à privilégier. La cuisine en L offre un ou deux pôles de travail sur un unique mur afin de construire un plan en triangle avec l’autre mur. Quant à la cuisine en U, on peut placer un pôle d’activité sur chacun des murs.

La cuisine spacieuse

Si l’on dispose d’une cuisine spacieuse, c’est-à-dire avec une large surface de travail, on a le droit de promouvoir l’usage de l’îlot central. Ce dernier s’accompagne des différentes zones d’activités et des gadgets high tech identiques à celles des grandes cuisines professionnelles.