Un terme anglo-saxon qu’on entend de plus en plus souvent ?  un engouement passager ? une tendance lourde face à une évolution de la société  ? Mais que cachent ces mots anglais de home staging ?

Tentative de définition du home staging

 Tout d’abord, home staging peut se traduire par « mise en valeur de résidence », ou encore « valorisation de maison ». La notion de mise en scène est présente, non dans une intention de dissimuler les défauts de votre « sweet home », mais dans celle de le rendre plus vendable et plus agréable pour le futur acquéreur. Concept novateur, le home staging est peut-être un résultat collatéral d’une crise immobilière larvée, qui rend la vente plus difficile. A une époque où tout doit être rapide et performant, il est normal que les propriétaires désireux de vendre leur habitation soient désireux d’acquérir les savoir-faire leur permettant de réaliser la transaction au plus vite, et avec le meilleur profit financier. Le Home staging consiste donc en un ensemble de techniques et de stratégies visant à rendre une maison ou un appartement plus « vendable ». En fait, il s’agit de l’équivalent pour une maison d’un « relooking » pour une personne, dans le but de la rendre plus séduisante.

Utile mais pas miraculeux

La décision d’acheter –ou pas – un bien immobilier se prend, selon les spécialistes, dans les premières minutes de la visite. Les spécialistes sérieux de cette nouvelle profession (nouvelle en France : le home staging est né aux Etats-Unis dans les années 70), n’affirment pas que leurs services sont miraculeux, étant donné le contexte de l’immobilier dans notre pays. Cependant, des chiffres récents tendent à prouver que la méthode est efficace, et qu’une maison relookée avec un budget raisonnable trouve plus facilement et rapidement preneur qu’un bien laissé « dans son jus ». Cette tendance justifie ainsi un réel engouement pour le home staging, avec des émissions télévisées et l’apparition de magazines spécialisés, qui mobilisent un public de plus en plus nombreux.

Comment se déroule une prestation ?

D’abord, et c’est normal, une session de home staging commence par l’évaluation de l’état du bien. Ainsi, il faut faire le tour complet de votre appartement ou de votre maison, et évaluer si il donnerait envie de l’acheter.

Ce constat effectué, il faut ensuite passer à une sorte de neutralisation de votre lieu de vie. Il est logique d’estimer qu’un séjour – par exemple- entièrement peint en mauve foncé et décoré de meubles verts puisse dissuader un acheteur éventuel, à moins qu’il ne soit daltonien. Une décoration trop personnalisée, un ameublement trop omniprésent et encombrant nuisent au caractère vendeur de votre maison : il faut donc la dépersonnaliser au maximum, de façon à ce que le visiteur soit à même de projeter ses propres désirs et ambitions dans ce qui sera son futur logis.

Après cette phase, il conviendra de ré-agencer votre intérieur de façon à le mettre en valeur et à le rendre attractif.